L'actualité de l'immobilier et de la maison Avec le magazine "Ma Maison" et le quotidien "Le Télégramme"

Appart'hôtels. Les entreprises y prennent goût

Article ajouté le jeudi 17 septembre 2009

Plus adaptées aux voyageurs professionnels, les résidences urbaines échappent à la baisse de fréquentation qui touche l'hôtellerie traditionnelle.

Du studio tout équipé, cuisine comprise, au deux-pièces, l'appart'hôtel cumule les avantages de l'hôtellerie à ceux de la location meublée. Pour une nuit, une semaine, un mois ou plus, le client bénéficie des services hôteliers de base comme la réception et le ménage.

13% du marché

«Ce concept séduit de plus en plus au regard des postes d'économies qu'il octroie aux entreprises, qui tendent à compenser la diminution des déplacements de leurs collaborateurs en allongeant les durées de séjours», explique Samuel Couteleau, consultant chez Deloitte Conseil.

De plus, les tarifs dégressifs sont un avantage indéniable en temps de crise», précise-t-il. Pas étonnant dans ce cas de constater des taux d'occupation élevés dans les résidences urbaines, en hausse de 3,4% depuis 2003. Avec 309 établissements, ce secteur représente 13% du marché des résidences hôtelières en nombre de lits. Les enseignes Citéa, Citadines, Adagio et Appart'City se partagent la majorité du marché, aux côtés d'opérateurs indépendants, plus en difficultés.

Sur le secteur 3 étoiles, Citadines, qui appartient au groupe singapourien Ascott, promet une économie quotidienne de 10 à 15% sur le prix du séjour par rapport à l'hôtel.

«Comme chez moi»

Chez Adagio (joint-venture Pierre et Vacances et Accor), on annonce 30% d'économies sur l'addition finale. «Avec la crise, les voyageurs sont davantage enclins à troquer un hôtel trois étoiles contre un appart'hôtel de même standing, plutôt qu'opter pour un hôtel deux étoiles», indique Damien Buisson, directeur marketing d'Adagio.

«J'ai l'impression de rentrer chez moi. Je ne suis pas obligée de sortir dîner tous les soirs au restaurant», témoigne Holly Hibbard, une new-yorkaise installée pour six mois à Paris pour raisons professionnelles.

Citéa, leader sur le marché du deux étoiles, établi dans les villes de plus de 150.000 habitants, continue de se développer avec 5 à 6 ouvertures chaque année. En Bretagne, c'est l'enseigne Appart'city qui semble la mieux représentée avec des implantations à Brest, Lannion, Rennes, Nantes et Saint-Nazaire.

  • Bâtiment. Bretagne, terre de risque

    Les métiers du bâtiment sont des métiers dangereux. Les professionnels le savent. En Bretagne, les chiffres sont trois fois plus élevés qu'ailleurs, d'où le vaste programme de sensibilisation à la pré...

  • Échange de maison. Trois semaines à Seattle

    Partir à l'autre bout du monde en s'installant quelques semaines dans la vie d'une autre famille... Vous avez déjà songé à l'échange de maison ?...

  • Pennanguer. L'Opac va bâtir un ensemble de 29 logements

    Le secteur de Pennanguer s'apprête à connaître d'importants chantiers. À côté du projet de 118 maisons porté par le groupe European Homes, l'Opac s'apprête à construire 29 logements, dont 21 pavillons...

  • SalonHabitat Expo. Cap sur l'écologie

    La 24e édition du salonHabitat Expo, ce sera de demain à lundi. En exergue l'éco-habitat, les énergies renouvelables et, surtout, la question d'une bonne isolation....

  • Immobilier. Les notaires font le dos rond

    Les notaires vivent mal la crise de l'immobilier. Leurs études sont affectées par la chute du nombre de transactions. Résultat : après dix années d'embauches massives, les licenciements ont commencé. ...

  • Logement social. La ville de Lorient multiplie les chantiers

    Lorient Habitat organisait, hier, la tournée annuelle de ses chantiers. L'organisme HLM de la ville a programmé de nombreuses réalisations de renouvellement urbain et engagé plusieurs acquisitions de ...

  • Crédit d'impôt : une mesure encore peu incitative

    Afin d'encourager l'accès à la propriété, Nicolas Sarkozy a pris une mesure permettant aux acquéreurs de déduire les intérêts d'emprunts liés à l'achat de leur résidence principale. Le principe retenu...

  • Immobilier. Pas de panique, c'est la crise !

    La crise de l'immobilier est là. Les notaires bretons viennent d'enregistrer les premiers signes de la dégradation du marché, intervenue fin août. Pas de panique, la baisse est modérée et les notaires...

  • Bâtiment en Bretagne. Le Département apporte sa pierre

    Retournement de situation. Pendant des années, le boom de l'immobilier a gonflé les recettes départementales. Maintenant, c'est le Département qui vient soutenir le secteur du bâtiment....

  • Appartements anciens. Les prix reculent en Bretagne

    Selon la Fédération nationale de l'immobilier, la Bretagne fait partie des quatre régions de France où les prix des appartements ont reculé l'an passé....