L'actualité de l'immobilier et de la maison Avec le magazine "Ma Maison" et le quotidien "Le Télégramme"

Prêt immobilier. Faites vos comptes!

Article ajouté le vendredi 4 septembre 2009

La baisse des taux d'intérêt incite les clients à renégocier leurs prêts immobiliers. Est-il intéressant de le faire? Pas si simple! Dans les banques, l'examen des dossiers se fait au cas par cas.

Après avoir dépassé les 5% l'an passé dans certains cas, les taux d'intérêt des prêts à l'habitat avoisinent 4% aujourd'hui. Certains emprunteurs veulent profiter de cette baisse pour renégocier les conditions de leurs prêts, quitte à faire racheter leur crédit immobilier à des conditions plus avantageuses par une autre banque. Selon les experts, les taux peuvent encore baisser dans les semaines et les mois qui viennent.

Une «fenêtre de tir»

Selon l'Observatoire Crédit Logement/CSA, les taux d'intérêt des crédits immobiliers ont baissé en juillet pour le huitième mois consécutif, pour s'établir à 3,96% (hors assurance et coût de sûretés), contre 5,15% en décembre2008. Ce qui fait dire au courtier Empruntis que la démarche peut s'avérer potentiellement intéressante pour ceux qui ont emprunté en 2008. Son porte-parole parle même d'une «fenêtre de tir jusqu'à la fin de l'année au moins».

Gare aux frais

Le délégué général de l'association CLCV, Thierry Saniez, estime que le consommateur a intérêt à essayer de renégocier son taux d'intérêt à la baisse. Et d'ajouter que «si son banquier ne joue pas le jeu, il faut faire jouer la concurrence». Tout en gardant à l'esprit que changer de banque peut générer des frais importants. Selon le courtier Meilleurtaux, en rachetant à un taux de 4% un crédit de 150.000euros souscrit en août2008 à 5,05% sur 20 ans, l'économie réalisée est de 16.500euros, déduction faite des 6.700euros de frais (dont 4.500euros de pénalités de remboursement et 1.500euros de frais de nouvelle garantie).

«Peu de demandes»

Alors que certains courtiers annoncent que 25% de leurs dossiers concrétisés concernent des rachats de crédits immobiliers, plusieurs banques régionales que nous avons contactées parlent de «demande timide». «Les dossiers de renégociation sont peu nombreux, quelques dizaines seulement dans le département», affirme Raynald Masson, directeur adjoint du marketing à la Caisse Régionale du Crédit Agricole du Morbihan.

«Phénomène marginal»


Le discours ne diffère guère au Crédit Mutuel de Bretagne où Thierry Kervern, responsable du marché de l'habitat, évoque un phénomène marginal. A la Société générale, le délégué général pour le grand Ouest comptabilise entre 50 et 80 dossiers pour le grand Ouest. Thierry Kervern explique cette faible demande par le faible taux d'intérêt pratiqué par les banques ces dernières années, jusqu'à 2008. «La plupart des emprunteurs ne sont pas dans les conditions les plus favorables pour renégocier leurs prêts». Les nouvelles hausses attendues d'ici la fin de l'année pourraient changer la donne.

Yves Drévillon Le Télégramme

  • Trégastel demain donne son avis sur le Plu

    Créée en juin dernier, l'association Trégastel demain donne, par la voix de son président Patrick Laporte, son avis sur le Plan local d'urbanisme (Plu), avec des remarques sur la forme et sur le fond,...

  • Meilleurtaux. com - Une aide pour son crédit immobilier

    Meilleurtaux.com, un spécialiste du courtage en financement immobilier pour tout type d'acquisition, vient d'ouvrir un bureau à Lorient, 36, boulevard Cosmao-Dumanoir....

  • Brest. Le Télégramme et le CMB investissent sur le port

    Le port de commerce continue sa mue. Une petite Zac, composée de quatre bâtiments, sortira bientôt de terre, face à la salle des musiques actuelles. En collaboration avec le CMB, Le Télégramme est le ...

  • Morbihan. Parc locatif

    Hier, alors que le conseil général votait un coup de pouce au logement social privé (lire par ailleurs), le Sires - service de gestion locative à caractère social - tenait son assemblée générale à Van...

  • Chauffage, isolation.

    Chauffage, isolation, climatisation, économies d'énergie : le secteur du génie climatique a un énorme potentiel de croissance. C'est le constat que dressent les 250 professionnels réunis en congrès à ...

  • Des lotissements qui se développent dur

    On parle beaucoup de développement durable dans les discours. Sur le terrain, les choses sont moins évidentes en matière d'urbanisme et de logement. Ainsi, la taille maximum des parcelles dans les lot...

  • Habitat. L'air «bien plus pollué qu'à l'extérieur»

    L'UFC-Que Choisir a demandé, hier, que les substances les plus dangereuses utilisées dans l'habitat soient interdites, soulignant que «l'air y est bien plus pollué qu'à l'extérieur»....

  • Immobilier. Le retour du viager

    Tombé en désuétude pendant des années, le viager revient au goût du jour en France, porté par le difficile financement des retraites et les prix élevés de l'immobilier....

  • Chauffage. Lequel choisir ?

    Fuel ? Gaz ? Électricité ? Bois ? Pompe à chaleur ? La question n'est plus quel type de chauffage choisir mais comment réduire ses besoins pour dépenser moins et chauffer plus écologique....

  • Décoration. La porte d'entrée signe votre intérieur et devient objet déco

    Accueillir nos hôtes : Quels que soient leur style, leur forme, couleur ou matériau, les portes sont le reflet de notre personnalité, de notre façon de vivre et de recevoir... Elles sont en quelque so...